• [1000 visites du profil]

    Bon. J'ai rien à foutre à 4h15 du matin, alors que je dois me lever demain matin... C'est sûr. Je sais que j'suis chiante. Et envahissante. Et collante même ? Je sais que j'suis conne, stupide parfois. Mais ce que je sais surtout, c'est que je te n'aime supra fort (attention Marie-Laure, si tu lis ça, ne t'inquiète pas, je ne vais pas te la piquer, avoir son amitié est déjà énorme à mes yeux!). La première fois que tu m'as dit "Je te n'aime, Emma-Shou" je me suis sentie soulagée. J'aurais jamais osé te le dire la première, j'aurais eu trop peur de me prendre un sale vent... même si je savais que tu tenais à moi. Quand je t'ai vue, t'as crié "Emmaaaaaaaa" et t'as légèrement ouvert les bras... J'ai pas osé, alors je t'ai juste fait la bise comme à Marie-Laure... Aujourd'hui je me dis que j'aurais dû le faire, parce que tu me manques tellement, et je voudrais te serrer fort dans mes bras, surtout quand je te vois aussi triste qu'hier soir. Ca me fait mal de te voir souffrir, mais surtout, ne te sens pas encore plus mal à cause de ça ! Je suis comme ça, je veux toujours aider les autres, quitte à le faire trop et à les faire chier, ou alors à me rater et en arriver au point où je m'en veux tellement que je veux en crever, de ne pas avoir réussi à aider quelqu'un que j'aime profondément. Sache que je ne te lâcherai pas, à part si tu le souhaites... Mais surtout, ne t'en veux pas pour des choses dont tu n'es pas responsable.
    La vie a été dégueulasse avec toi, plus qu'avec d'autres personnes qui l'aurait mérité. Tes réactions sont/ont été totalement naturelles, n'en doute jamais. Tu es humaine, Ophélie. Tu as le droit d'échouer, de faire des erreurs. Il y a des choses que tu n'as pas pu faire, c'est vrai... Mais il faut que tu te pardonnes. Tu n'es en aucun cas à un monstre. Tu es juste une personne, un humain, ayant trop souffert en si peu de temps, que tu as finit par craquer, et crois-moi, je te comprends. Quand je te vois comme ça, j'ai l'impression de revenir en arrière, et de me revoir. (et oui, c'est la mioche qui dit ça!) Je sais que tu es capable de te relever, même si ça prend du temps. Je sais que tu peux te lever, et toucher les étoiles, même après être tombée plus bas que terre. Et oui, souviens-toi de moi qui tape des mains si tu veux faire une connerie. Si un jour la vie nous sépare, je veux que tu saches, malgré tout, que je ne t'oublierai jamais. Tu as marqué ma vie à jamais. Dans un sens, tu es un peu celle que je voudrais être. Bien sûr, il y a Sharon et Amanda ;mais elles, ce sont des Perfections. Même si elles sont humaines, on ne peut pas les toucher, les avoir... et parfois, ça me fait mal. Toi, tu es une fille.. non pas ordinaire, parce que c'est faux, mais une fille que je vois évoluer chaque jour, avancer, s'accrocher, parfois reculer et tomber, mais toujours continuer, et parfois, c'est en ça que je puise le courage de moi-même continuer à me battre. Je te regarde, et je me dis que nous nous ressemblons, et que toi, même après tout ce que tu as vécu, tu arrives à résister... alors pourquoi pas moi ? Je pense qu'ensemble, on peut y arriver. Non, ensemble... On y arrivera. Je te le promets.

    ... Je pense m'être assez fait passer pour une attardée pour ce soir, en espérant que tu aies eu le courage de lire mes pensées, parfois difficile à suivre. Je te n'aime, et tu me manques. En attente de te revoir, et en espérant que la prochaine fois sera notre Week-end de fangirls. ♥

  • J'avais juste envie d'écrire là en faire, c'est très bizarre... alors j'viens mettre mon grain de sel sur ton profil.
    T'sais, je suis vraiment contente de te connaitre Ophélie, sérieusement. Tu m'as aidée, et je t'ai aidée. Je pense qu'on a toutes les deux connu la perte et sa douleur - sans doute toi plus que moi, mais bon - et je voulais te dire que si jamais tu as besoin de quelqu'un a qui parler, tu sais bien que je suis là, même à 4h30... tu peux m'appeler, m'envoyer un sms... 'fin bref, tu sais quoi. FANGIRLS POWER. :3 ♥